Afficher l'image d'origine

 

Bonjour, je viens vers vous pour des partages simples. Je vous dis d'avance que je ne suis qu'une personne pleine des défauts et des faiblesses qui connais les blessures comme vous.

 

Évangile de Jean 18 38

 

Pilate lui dit (à Jésus): Qu'est-ce que la vérité?* Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit: Je ne trouve aucun crime en lui.

 

Jésus ne* répond pas à cette question de Pilate.

Un très saint Prêtre explique que Jésus fait silence

car la vérité était devant Pilate et il ne la voyais pas.

 

Aujourd'hui devant certaine photos de la Syrie et de ceux qui vivent dans des 

camps, quoi dire ?

 

Ce n'est pas de l'envie de pas regarder la souffrance...

car elles nous renvoient à nous même.

C'est que le silence parfois en dit long.

 

Quel est cette vérité ? 

Nous l'avons devant nos yeux. 

Quoi dire ? que les hommes sont mauvais ? 

Silence...

Je me regarde dans le fond de mon coeur,

je regarde ces enfants et ses hommes et femmes sans

logis, sans le nécessaire, ayant faim et tremblant de peur.

Je me regarde et je me demande quoi faire ?

 

Une nuit dans Paris, quartier rupin de la capitale je rencontre un homme 

recroquevillé par terre. Très bien habillé. Je n'ose pas m'approcher, puis

je ne peux pas le laisser ainsi. C'est homme me dit : J'AI PEUR.

 Il ne pouvais parler plus et il se mis à sangloter.

Je me suis promené avec lui. Comme il faisait très fois cette nuit,

nous allions vers les galeries marchandes. Je ne sais plus ce qu'il me disait,

je savais juste qu'il fallait lui donner une compagnie. Plus de métro vers 1h30.

On a cherché un café car je voulais lui donner quelque chose. Pas de cafés 

ouverts. On a marché, on a laissé passer les heures. Juste l'écouter et

lui répondre : courage.

Quoi faire ? être là.

Vers cinq heures je le donne un ticket de métro et une adresse des amis

avec un mot.

Je suis rentré pleine de paix et avec un sentiment indicible. 

Quelqu'un va dire : c'est trop beau !

Je vous assure, c'est juste ce qu'il fallait que je fasse.

C'est un peu cela le silence... le vrai silence... sortir de soi.

Le silence ne replie pas. 

Je suis resté durant des mois dans une communauté avec des handicapes.

Parfois ils restaient en silence mais en faisant des gester de tendresse

envers nous. " Tu m'Aimes ?"

 

Edith Piaf - La boheme

 

 

 

Gardons silence en restant ouverts aux autres

je le dis pour moi sans vous dire de le faire

 

 

 

 

Une rose rouge + piano

 

 

Merci de votre passage !